Accepter ses émotions : la clé du deuil

Le deuil est la douleur que l’on éprouve suite à la perte d’un être cher. Bien que la durée et les sentiments que l’on éprouve en période de deuil diffère d’une personne à une autre, il est tout à fait possible de s’en remettre en apprenant à accepter ses émotions. Mais pour cela, il convient de connaître les astuces permettant de ne pas sombrer dans la dépression induite par le décès.

Quelles sont les différentes étapes du deuil ?

Le deuil peut être un long processus comprenant plusieurs étapes : le choc, le déni, la protestation, la désorganisation et l’adaptation. La première phase commence généralement dès lors que l’annonce du décès a été faite. Elle peut durer des minutes, des jours, voire des semaines jusqu’à ce que la personne arrive à réagir. La phase de protestation correspond à l’étape la plus douloureuse puisque la personne subit toutes sortes d’émotions négatives (colère, incompréhension, culpabilité…) et cherche plus ou moins, à trouver un coupable à sa situation. Vers la fin de cette étape vient l’acceptation qui laisse aussitôt place à la désorganisation puisque la personne se repliera sur elle-même, désintéressée de toutes activités. Quelques temps plus tard, la personne retrouvera petit à petit l’ordre dans sa vie et saura vivre avec cette perte en s’adaptant à sa nouvelle situation.

Combien de temps dure le deuil ?

Étape suivant le décès d’une personne, le deuil est l’étape qui permet aux vivants d’apprendre à faire face à la réalité sans pour autant oublier les moments passés avec le défunt. Sa durée peut s’étendre de semaines en années; tout dépend des personnes. Du côté des pratiques, certaines personnes organisent des festivités durant le deuil, tandis que les autres préfèrent extérioriser leur souffrance à travers des vêtements sombres.

Comment surmonter le deuil à travers ses émotions ?

Afin de surmonter rapidement le deuil, il est indispensable de savoir accepter et contrôler ses émotions. En effet, le deuil comprend plusieurs étapes douloureuses qui ont tendance à affliger bien plus de douleurs et de souffrances que le décès en lui-même. Il faut accepter que la mort constitue une étape par laquelle tout le monde sera amené à passer ne serait-ce qu’une fois dans sa vie et que le surmonter est nécessaire tant pour son bien que pour le bien de ceux qui sont encore en vie. Ne restez donc pas bloqué dans le déni : acceptez la réalité et avancez. Si vous n’y arrivez pas tout seul, aidez-vous de vos proches. La solitude est à fortement éviter pour ne pas se replier sur soi-même et tomber dans les étapes déprimantes du deuil, qui peuvent déboucher sur la prise de médicament ou la consommation de boissons alcooliques dans le but de fuir la réalité.

Comment faire son deuil ?
A qui se confier pour surmonter son deuil ?