Comment faire son deuil ?

Perdre un être cher est un drame auquel une personne est confrontée au moins une fois au cours de sa vie. Mais les réactions ne sont pas toutes les mêmes face à un deuil. En effet, la durée et les phases de celui-ci sont propres à tout un chacun. Certains auront du mal à le surmonter et devront passer par plusieurs étapes.

Les différentes phases du deuil

Le deuil commence dès lors qu’une personne est informée du décès d’un être proche. En effet, l’annonce génère un choc qui peut s’étendre jusqu’à des semaines, faisant généralement suite à une étape de déni : la personne refuse de croire  totalement à la réalité, autrement dit, le décès. Dans certains cas, il est possible que la personne ne sache ni comment prendre cette information ni comment y réagir. Les quelques semaines qui suivront laisseront petit à petit place à une phase de protestation durant laquelle la personne cherchera à définir le sens de la vie ou de la mort. Elle traversera par plusieurs émotions négatives (colère, tristesse, sentiment d’injustice…) avant d’accepter progressivement la situation. La prise de conscience instaurera une phase de désorganisation durant laquelle la personne se détache totalement de ses activités habituelles. La réorganisation, dernière étape du deuil, vient après l’adaptation à la nouvelle situation. Mais là encore, tout dépend du temps que la personne aura pris à accepter le décès et à tourner la page.

En quoi savoir accepter ses émotions est la clé du deuil ?

Bien qu’étant une réaction psychologique induite par un facteur extérieur ou intérieur, les émotions ne sont pas pour autant impossibles à accepter. En effet, il ne s’agit pas de les combattre, mais de savoir les gérer afin de ne pas ébranler sa stabilité intérieure lors de la perte d’un être cher. Le meilleur moyen pour gérer le choc généré par des émotions négatives telle que la tristesse est de se confier à une personne de confiance qui déborde d’optimisme. Cela permet d’alléger le cœur et de maitriser petit à petit son sang-froid, même dans des situations dramatiques et éprouvantes. Ainsi, il sera plus facile d’accepter le deuil et de ne pas passer par toutes les phases douloureuses du deuil.

Quels autres moyens pour surmonter le deuil ?

Contrôler ses émotions n’est pas toujours chose évidente, surtout lorsque l’on n’a personne  autour de nous pour nous soutenir. Mais le décès n’est pas une situation insurmontable pour autant: la première étape vers le deuil reste l’acceptation de la réalité. Il est indispensable d’accepter la mort et de faire appel à votre capacité à puiser de nouveau vos ressources intérieures pour retrouver la joie de vivre. Il ne s’agit pas d’oublier cette disparition, mais de vivre avec et de tourner la page puisque le temps ne suffira pas à faire disparaître les précieux moments passés en présence du défunt. Refoulez toutes émotions négatives et essayez de vous ouvrir au monde qui vous entoure afin de vous munir d’une vision plus positive de la vie.  

Accepter ses émotions : la clé du deuil
A qui se confier pour surmonter son deuil ?