Condoléances : comment signifier son absence à l’enterrement ?

Il semble logique d’aller aux funérailles d’une personne proche ou d’un ami. Mais, il paraît que la présence n’est pas toujours obligatoire. Il peut s’agir d’un sentiment de rejet global ou d’un choix individuel. Ainsi, se rendre aux obsèques n’est vraiment pas une épreuve plaisante. En fait, certaines personnes proches du défunt ou de la famille du défunt souhaitent absolument l’éviter. Les raisons de l’absence peuvent être multiples. Cependant, dans la meilleure ou le pire des cas, si vous n’êtes pas venu à des obsèques, cela nécessite une totale discrétion de votre part.

Absence aux funérailles : proche mais aussi si loin

Le premier cas de figure le plus rencontré qui conduit quelqu’un à assister aux funérailles est la présence de liens de sang étroit. Il s’avère , donc, étrange et impensable de ne pas vous apercevoir lors de l’enterrement. La deuxième situation qui peut demander votre présence pour une inhumation est pour honorer une personne proche du défunt. En effet, il peut arriver, par exemple, qu’un de vos collègues de travail perde l’un de ses parents. A cet instant présent, votre soutien s’avère utile même si vous ne l’aviez jamais vu.

Si vous ne vous pointez pas à la cérémonie, il se peut que les fameuses histoires de famille ne soient pas très bonnes, soit vos rapports des conflits se perpétuent au sein de la famille, soit vous n’avez pas de très bonne relation avec votre collègue de travail. Il se peut également que votre relation avec le défunt n’était pas très bienveillante, ce qui empêche toute entente possible.

Absence aux funérailles : lien inexistant

Une autre raison qui pourrait pousser quelqu’un à être absent lors d’un enterrement est que le lien avec le défunt était déjà mauvais de son vivant. Même si les obsèques sont des moments douloureux pour se recueillir en famille et entre amis, certaines personnes campent sur leur conviction. Il s’agit d’un choix cornélien qui ne peut être résolu que par vous en répondant à des questions importantes.

En fait, il faut prendre en compte les jugements des autres concernant votre absence à l’enterrement. Mais, dans le cas où les liens que vous avez avec le défunt sont quasi inexistants, le choix d’aller ou non à l’enterrement n’est pas un véritable problème.  

Absence aux condoléances : les émotions sont uniques et personnelles

L’idée de l’absence aux obsèques est parfois associée à une profonde grossièreté envers le défunt, mais aussi à sa famille. Dans tous les cas, la famille ou les entourages ont mal perçu cette absence. Il n’y aura pas de deuxième cérémonie. En fait, cela concerne un dernier hommage qui lui est fait. Mais, sachez que dans l’esprit des gens, aller aux funérailles n’est pas une simple initiative.

Évidemment, il s’agit d’un moment triste, délicat et douloureux. Mais, certaines personnes ont tout simplement l’idée de ne pas ressentir l’envie ou le besoin d’être présent à ce moment désagréable. Chacun a sa propre décision, conscience, croyance et conviction. Chacun peut décider de sa présence ou non dans l’enterrement. Cela ne signifie pas, donc, le fait d’être « égoïste ». Il s’agit d’un agissement exclusivement individuel.

Comment rédiger un faire-part de décès ?
Comment témoigner sa profonde affection à un défunt ?